24 Heures Motos : de la stabilité pour le RAC41-Chromeburner
Retour

24 Heures Motos : de la stabilité pour le RAC41-Chromeburner

Le team RAC41-Chromeburner fait le pari de la continuité pour la 46e édition des 24 Heures Motos (15-16 avril 2023). Une approche qui pourrait lui permettre de remporter la catégorie Superstock.

Aux 24 Heures Motos, la régularité et la stabilité mènent bien souvent à la réussite. C’est avec cette idée en tête que le team RAC41-Chromeburner a constitué son équipage pour les prochaines 24 Heures Motos et le Championnat du monde d’endurance moto FIM EWC 2023. Par conséquent, la Honda 1000 CBR #41 sera pilotée par Wayne Tessels (28 ans, cinq participations), Chris Leesch (27 ans, cinq participations) et Jonathan Hardt (34 ans, 13 participations). C’est ce même équipage qui a remporté la catégorie Superstock du Bol d’Or en septembre dernier. Le RAC41-Chromeburner a d’ailleurs parachevé sa saison 2022 par une sixième place à la Coupe du monde d’endurance. « L’endurance est un sport d’équipe. Selon moi, si on veut obtenir de la performance, il faut miser sur la stabilité. Conserver les mêmes pilotes permet d’être plus efficaces. Comme nous nous connaissons bien, nous travaillons plus vite », estime Julien Diguet, team manager de RAC41-Chromeburner.

Si le Bol d’Or lui réussit, les 24 Heures Motos semblent se refuser au RAC41-Chromeburner qui reste sur quatre abandons consécutifs. « L’an passé, nous avons rencontré un problème de boîte de vitesses lié à un dysfonctionnement électronique. Ce n’est pas une question de malchance, mais d’expérience. Honda nous a aidé à solutionner ce problème », fait savoir le team manager.
L’an passé, quatre Honda étaient présentes sur la grille de départ. Ce contingent pourrait augmenter en 2023. Viltaïs Racing a notamment annoncé l’engager d’une 1000 CBR. « Les résultats réalisés par F.C.C. TSR Honda France, National Motos et ceux de notre équipe démontrent que cette machine est vraiment performante. Il y a un véritable effort de soutien proposé par Honda. En outre, l’a priori sur le manque de la fiabilité de la moto n’existe plus », explique Julien Diguet.

En guide de préparation à la 46e édition des 24 Heures Motos, le RAC41-Chromeburner va procéder à plusieurs tests. Le premier mènera l’équipe loir-et-chérienne sur le circuit de Valence à la fin du mois de février. Deux autres sessions d’essais (dont les essais pré-Mans) sont programmées sur le circuit Bugatti avant la course.