24 Heures Motos – Karel Hanika prévient : « Il sera possible d’aller plus vite »
Retour

24 Heures Motos – Karel Hanika prévient : « Il sera possible d’aller plus vite »

En avril dernier, le pilote du YART-Yamaha a battu le record du tour des 24 Heures Motos jusqu’alors détenu par Randy de Puniet. Le tchèque estime qu’il sera possible d’aller encore plus vite l’an prochain et qu’il faudra de nouveau compter sur l’équipe officielle Yamaha pour jouer la victoire lors de la 46e édition de la classique mancelle (15-16 avril 2023).

Cette année, vous avez fixé le nouveau record du tour des 24 Heures Motos en 1’34’’878. Quel sentiment cela vous procure-t-il ?

« C’était une superbe sensation et un très bon tour. Je savais que ça allait être un chrono record. Le 1’35 était là, mais descendre en dessous n’était pas chose aisée. Je crois qu’il sera possible d’aller plus vite l’année prochaine. »

En quoi les qualifications des 24 Heures Motos étaient-elles un moment de haute tension cette année ?

« Pour moi, les qualifications des 24 Heures Motos sont toujours intenses, car vous avez les premiers points de la saison à gagner et tout le monde les veut. Nous travaillons principalement pour la course et généralement nous utilisons les pneus tendres que lors des qualifications. Cela signifie qu’il faut s’adapter rapidement. Nous assistons à une belle compétition entre les équipes dès la Q1 et c’est tant mieux pour l’épreuve et le championnat. »

Malgré un départ manqué, vous avez terminé les 24 Heures Motos en deuxième position. Précisons que votre machine est équipée d’un démarreur délicat à actionner, mais qui doit réglementairement parlant être conforme au modèle de série. Sans ce désagrément, auriez-vous pu remporter la course ?

« Nous le croyons. Ce n’est pas seulement le début de course qui nous a mis en difficulté, mais à chaque arrêt au stand, nous avons perdu environ trois secondes à cause de ce hic. Nous avons lutté avec cela ces deux dernières saisons. Cela peut sembler facile à résoudre, mais ce n’est vraiment pas le cas. Nos ingénieurs et Yamaha travaillent dur pour résoudre ce problème afin que nous puissions avoir une course encore meilleure en 2023. »

Qu’avez-vous ressenti lorsque vous êtes monté sur le podium, votre premier aux 24 Heures Motos ?

« Pour moi, c’était incroyable, car avant ça nous avions manqué de chance et par le passé nous avons raté trois ou quatre podiums lors de courses de 24 Heures. C’était donc très frustrant. Monter sur le podium était une si bonne sensation après cette longue course. Les fans étaient aussi formidables. »

"À chaque course d’endurance, il y a quelque chose de nouveau à apprendre"
Karel Hanika, YART-Yamaha

Cette année, vous aviez un nouveau team manager en la personne d’Andrew Pitt. Quel team manager est-il ?

« Andrew est un grand pilote, chef d’équipe et surtout une personnalité. Il apporte son expérience et ses connaissances personnelles du Championnat du monde Superbike sur la moto. Nous aimons travailler avec lui, car il peut vous pousser au-delà de vos limites. Il a d’excellentes idées sur les réglages de la moto et il nous aide à cet égard. Ensemble, nous formons une grande équipe. »

Vous êtes impliqué en endurance depuis 2017. Qu’est-ce qui vous plaît dans cette discipline ?

« C’est juste un super sport d’équipe. Vous apprenez vraiment à travailler avec vos coéquipiers pour le même objectif. C’est physiquement très dur et il faut être vraiment bien préparé pour rouler à un rythme élevé durant de nombreuses heures. Mais parfois c’est encore plus dur mentalement alors vous devez garder votre concentration au maximum. Concernant les réglages de la moto, c’est toujours un compromis. Vous ne pouvez jamais disposer d’une machine parfaitement réglée pour vous donc vous devez vous adapter. Cependant, lorsque vous obtenez un bon résultat avec toutes les personnes impliquées dans l’équipe, c’est le meilleur sentiment. »

Comment évaluez-vous les progrès que vous avez réalisés en endurance ?

« Je sens que je m’améliore d’année en année. À chaque course d’endurance, il y a quelque chose de nouveau à apprendre. Deux courses ne se ressemblent jamais. Il faut donc apprendre de chacune pour être meilleur à la suivante. Depuis que j’ai rejoint le YART-Yamaha, j’ai également amélioré ma condition physique et j’ai beaucoup appris de mes coéquipiers. »

Que pouvez-vous nous dire à propos de 2023 et des prochaines 24 Heures Motos ?

« La compétition est très relevée, mais nous ferons tout notre possible pour gagner cette course. »

KAREL HANIKA

26 ans
Six participations aux 24 Heures Motos
2017 : EKO IVRacing BMW CSEU - Abandon
2018 : Mercury Racing – 9e
2019 : Fany Gastro BMW Motorrad by Mercury Racing – 11e
2020 : YART-Yamaha – 4e
2021 : YART-Yamaha – Abandon
2022 : YART-Yamaha – 2e